frde

Praktikumsbericht

Joris Meyer, 22, absolvierte anlässlich seiner Ausbildung (kaufmännische Berufsmaturität) ein Praktikum (Juli 2016 – Juli 2017) bei uns. Was er während seiner Zeit alles gelernt und welche Herausforderungen er gemeistert hat, lesen Sie im nachfolgenden Bericht.

Une année chez LTB AG

Dans le cadre de ma formation à l’Ecole de commerce de Porrentruy, j’ai réalisé un stage d’une année au sein de l’entreprise LTB AG, du 1er août 2016 au 31 juillet 2017, afin d’obtenir une maturité professionnelle commerciale combinée avec un CFC d’employé de commerce.

L’entreprise est spécialisée dans la fabrication de filtres à air. Ainsi durant mon stage, j’ai pu me rendre compte à quoi sert un filtre à air et dans quelles conditions il est utilisé.

Avec le recul, j’ai eu bien du plaisir à réaliser mon stage chez LTB AG. J’ai rencontré de nouvelles personnes, il y avait un bon esprit d’équipe entre les collaborateurs du bureau et de l’atelier, j’ai acquis de nouvelles compétences techniques et j’ai même traité tout le processus de fabrication d’un produit car LTB AG est une entreprise familiale. Ce que je veux dire par-là, c’est que je n’ai pas seulement imprimé les documents en version papier mais j’ai aussi pu voir l’envers du décor à l’atelier avec tout le travail qu’une commande client nécessite. J’ai monté des cadres, disposé des baguettes, rangé la marchandise dans des cartons et parfois aussi été chargé de l’expédition. Et cela a été une belle expérience. J’ai également eu l’opportunité d’aller sur le terrain pour procéder à un relevé d’installations des tunnels routiers. Ainsi, cela m’a permis de découvrir dans quelles installations les filtres à air étaient montés. J’ai porté la responsabilité de la newsletter, instrument marketing nouveau pour l’entreprise, qui a apporté une certaine dynamique dans le domaine médiatique.

En juin 2017, j’ai eu les examens de fin de formation (un écrit et un oral). Finalement, le résultat s’est concrétisé par l’obtention de ma maturité professionnelle commerciale en plus du CFC d’employé de commerce, et cerise sur le gâteau au sein d’une entreprise basée en Suisse allemande. Pour conclure, je dois préciser que la langue (le suisse-allemand) m’a parfois posé des problèmes de compréhension. Cela n’a pas toujours été facile, mais avec le temps je m’en suis bien sorti et j’ai eu globalement de bons contacts que ce soit avec les clients ou avec les collègues suisses alémaniques.

Je ne peux qu’encourager les futurs stagiaires à vivre une telle expérience.

Joris Meyer, 22 ans, stagiaire