frde

Engagements et sponsoring

Rencontre avec …

… Camille Balanche et sa passion pour l‘Enduro 
« Il est important pour moi de développer le cyclisme et de sensibiliser les enfants et les jeunes à faire une activité physique et un exercice pour leur santé. »

Enduro Mountainbike

Camille Balanche participe régulièrement à des compétitions au niveau international (Enduro World Series). L’évolution des terrains de courses exige une préparation physique et mentale. Découvrez dans cette interview comment elle maîtrise ces défis.

Madame Balanche, quel est votre parcours sportifs jusqu’à aujourd’hui ? 

Ma carrière sportive a commencé à l’époque avec le hockey sur glace. Après quelques années en tant que junior, j’ai pu vivre d’incroyables expériences avec l’équipe nationale féminine. Et depuis quelques temps, je me consacre à l’Enduro.

Team Norco enduro racing – dès 2017 Enduro, 4e rang à l’Enduro World Series (EWS) à Rotorua (NZ)
Team EKIBIKE – 2014 à 2016 VTT et Enduro, deux fois championne suisse
Seelanders – 2014 à 2016 Inline Hockey, équipe nationale
LNA Volleyboys – 2011 à 2015 Volleyball, 2e ligue
FSDK – 2010 à 2012 Kinball, LNA. Participation au championnat d’Europe 2010
Carabin de Montréal, HC Neuchâtel – 2000 à 2012 Hockey sur glace, LNA et équipe nationale féminine. Participation aux Jeux Olympiques de Vancouver (2010), championnat du monde équipe nationale-A (2008) et championnat du monde M18 (2008)
Badminton club – 2003 à 2005 Badminton, junior
SEP Olympic – 2001 à 2002 Athlétisme, saut à la perche et 100 mètres
SECH – 1998 à 2002  Escrime, Championne suisse junior (1998 et 1999)
Ski club – 1998 à 2002  Ski alpin
L’enduro est une nouvelle discipline sportive qui n’est pas encore connue de tous. Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est exactement cette discipline et quelles différences il y a avec le VTT ? 

L’Enduro est une discipline de VTT qui est apparue dans les années 2000 suite au développement technologique des vélos. Inspiré du motocross, l’Enduro combine des éléments de courses de descente et du cross-country. La caractéristique typique de l’Enduro : les longues courses difficiles techniquement et sans obstacles artificiels. La route est entièrement déterminée par la nature. L’Enduro est une discipline exigeante physiquement et qui demande des compétences techniques et de la concentration.

Le déroulement d’une course:

On part d’habitude seul avec un temps à disposition pour débuter la première étape (stage) en direction de la vallée, respectivement pour arriver à la première étape. Chaque « stage » est un contre-la-montre. Le participant qui ne respecte pas le temps à disposition sera pénalisé et du temps sera rajouté sur le temps du stage. Dans les courses d’Enduro, on doit terminer quatre à cinq stages. A la fin, les temps de courses de tous les stages sont additionnés et on peut savoir qui est le vainqueur.

L’Enduro associe l’action et la vitesse.  Qu’est-ce qui vous fascine dans cette discipline de VTT ?

Grâce à la pratique de ce sport, je peux passer beaucoup de temps avec mes amis dans la nature. J’aime la vitesse et l’adrénaline dans les pentes et de m’oublier complètement et de ne faire plus qu’un avec mon bike et la piste.

Enduro Mountainbike

Un proverbe dit : ,,La préparation, c’est la moitié d’une vie.’’ Combien de fois par semaine vous entraînez-vous ?

Mon programme se déroule comme suit : je me lève à 6 h et je travaille jusqu’à 14 h environ. Ensuite, je commence mon entraînement de 10-15 heures par semaine, 6 jours sur 7. Le soir est destiné à la régénération avec du stretching, massage et sauna.

Chaque course nécessite une certaine préparation. Avez-vous un rituel spécial ? Vous alimentez-vous différemment ? Allez-vous vous coucher tôt ?

Je n’ai pas vraiment de rituel, si ce n’est répéter à chaque fois la même préparation pour chaque course.
Deux jours avant une compétition, je m’entraîne sur le terrain. Je dois mémoriser le plus de détails possible sur le parcours afin de savoir quelle est la ligne optimale et le point clé. Je filme mes séquences d’entraînements pour ensuite les analyser.
Le soir avant la course, je contrôle l’état de mon bike, si la pression des pneus est bonne, si toutes les vis et les ressorts sont correctement ajustés et enfin je vais me coucher tôt. Normalement, je m’endors immédiatement sans grands problèmes.
Je me lève 3 heures avant le départ pour prendre le temps de bien déjeuner. Le carboloading est très important (manger, manger, manger, cela signifie une alimentation accrue). Une course dure sept à huit heures ; donc il faut avoir des réserves. Et après, c’est parti !

Vous êtes jeune et pleine d’énergie. Quel sera votre avenir ?

Mon objectif est de pouvoir passer Pro rider et de participer aux 8 championnats du monde. J’aimerais encore vivre de ce sport et surtout d’en apprendre davantage à chaque compétition et de m’améliorer.
Il est important pour moi de développer le cyclisme et de sensibiliser les enfants et les jeunes à faire une activité physique et un exercice pour leur santé.